Actualités & infos
Keol : Communiquer et Innover
grator
Qui sommes nous ? Keol, fournisseur d'idées marketing
Produits, objet publicitaire GRATOR et Jeu à gratter
Services, produits promotionnels personnalisés
Prix obtenu, Award Meilleure idée Marketing
Dossier de presse, Keol, communiqué de presse
Actualités et infos, infos sur l'objet pub et les loteries nationales
Formulaire, plus d'infos sur objets promotionnels et grattage
Contacts, Kéol, spécialistes de la communication
Accueil, Keol, créateur de supports publicitaires
Anglais, Keol, promotional products
Français, Keol, produits publicitaires
Kéol, Hersteller von innovativen Werbeartikeln und Artikeln für Raucher


PETIT HISTORIQUE DE L’OJET PUBLICITAIRE


Les origines

C’est en Grande-Bretagne, au XVIIIe siècle que date le premier témoignage concernant les débuts de la communication par l’objet. Josiah Brown, un manufacturier de cigares, avait mis au point la production de bagues. Souhaitant augmenter le niveau de ses ventes, il décida de personnaliser les anneaux de ses cigares, en proposant une mention en relief : "Monsieur X vous souhaite une excellente nouvelle année".
Toutefois, le véritable essor de la communication par l’objet correspond à l’avènement de la société industrielle au XIXe siècle, avec l’apparition de produits de plus en plus standardisés. On voit en effet apparaître les premières " réclames " ainsi que les premiers objets publicitaires.


Le premier "gadget"

C’est également à cette période que naît le terme "Gadget". En effet, le voyage de la statue de la liberté offerte par la France aux Etats-Unis (1886) fut un événement considérable à cette époque. Un Français, Monsieur Gaget, eut à cette occasion l’idée d’en réaliser des modèles réduits afin de les commercialiser comme objets souvenirs. Les américains, par souci de prononciation, désignèrent alors ces miniatures du nom "Gadget".


Les cartouches de 1918

C’est en 1918 qu’un revendeur en objet publicitaire se rend compte que le corps des cartouches vides de fusils s’adapte parfaitement à la forme du crayon. Il incitera alors un industriel à se recycler dans cette production inattendue de "cartouches" d’encre. Puis, il utilisera ce support pour y inscrire le nom de ses clients. Ainsi, il fut à l’origine de l’entrée des instruments d’écriture dans la gamme traditionnelle des objets publicitaires.


La boite à pub

La seconde guerre mondiale ayant entraîné une période de restriction, la mode des objets s’est dirigée vers les contenants recyclables : boîtes métalliques décorées que le consommateur gagne en collectionnant des bons d’achat (Banania).


L’ère de l’image

Dans les années 50, la mode se tourne alors vers des objets proposés par les fabricants de produits alimentaires, avec toujours pour objectif l’esprit de collection : des séries d’images et de timbres incorporés dans les emballages (Poulain illustrant les chansons de l’époque, Cémoi offrant des timbres-poste de tous les pays à coller dans un album).


Les "collectomanias"

Dans les années 60, la communication par l’objet connaît un développement fulgurant.
Ce sont les "collectomanias" avec les porte-clés. Alors que la production est essentiellement assurée par des fabricants français, Paul-Loup Sullitzer bâtit sa fortune en important des produits d’Asie.
Les années 80 marquent l’arrivée d’une multitude d’objets : sticks autocollants, magnets, pare-soleil, T-shirt, etc.


La Pin’s mania

Enfin dans les années 90, tout le monde se souvient du formidable phénomène de
Pin’s mania.
Depuis le début des années 2000, le marché de l’objet publicitaire s’oriente vers les produits innovants et de qualité.

(Source : Goodies 2002)

NOS PRODUITS
GRATOR
JEUX À GRATTER
CENDRIER DE POCHE ÉCOLOGIQUE
Retour…

Qui sommes nous | Produits | Services | Prix obtenu | Dossier de Presse | Actualités | Recevoir une doc | Contacts | Plan du site | Accueil